Chronique Les Conversations de Miranda Popkey

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Lorsqu'on commence ce premier roman de Miranda Popkey, admirablement traduit par Julia Kerninon, on a l'impression de lire un recueil de nouvelles. Il y a une date, une heure, un lieu, guère plus. Très peu de contexte. On tend l'oreille et on entend des voix. Celle de la narratrice d'abord. Une femme que l'on suivra de l'adolescence à sa vie de femme, de mère. Celle de ses amies, de ses proches. Car ce livre est un recueil de conversations. C'est par ces discussions qu'on va découvrir la vie intime de la narratrice, ses angoisses, ses joies, ses doutes, les hauts et les bas d'une vie de femme. Ce qu'on confie. Ce qu'on tait. Et petit à petit, le lecteur se rend compte qu'il est désormais l'un de ceux qui écoutent cette voix, qui participent aux conversations avec une oreille attentive. On aurait presque envie de répondre à son tour. Un procédé littéraire complètement original pour un roman d'une grande modernité, qui aborde des thèmes intimes avec un véritable ton.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@