Chronique Murène de Valentine Goby

Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Fin des années 1950. François, 22 ans, est victime d’un accident et amputé des bras. Le moindre de ses gestes est à réinventer. Jusqu’au jour où sa vision d’une murène le pousse vers l’aventure du handisport. Dans ce roman documenté et sensible, se dessine un personnage d’exception aux deux métamorphoses. L'une entrave, l’autre délivre. Ce n’est pas une histoire de malchance, c’est celle d'un corps comme outil d’assujettissement et de liberté, celle d'un combat douloureux et tenace, celle d’une métamorphose magnifique. Au-delà de la déficience, il est question de potentiel, d’une révolution du regard et de la pensée. En nageant, François est d’une beauté insolite, semblable aux murènes, à l’apparence énigmatique et rebutante, qui se révèlent somptueuses et graciles lorsqu’elles se déplacent. Sa mutation, lente et lumineuse, est captivante dans ce roman puissant et émouvant où résonne mieux que jamais la promesse d’éclatantes revanches.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@