Chronique La Tête sous l’eau de Olivier Adam

Frédérique Franco Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Léa, lycéenne, a disparu pendant un festival de musique. Ses parents sont morts d’inquiétude et leur couple est en train d’imploser sous le poids de leur angoisse. Quand Léa est enfin retrouvée, la famille pense à la fin d’un cauchemar, mais son retour n’est aisé pour personne. Que s’est-il vraiment passé et dans quelles circonstances a-t-elle vraiment disparu ? Les questions sont nombreuses et les réponses apportées par la jeune fille, qui sort d’un véritable traumatisme, sont floues. Antoine, son frère, un garçon sensible, est le narrateur de l’histoire. Il souffre de son silence et de ses mystères. Parallèlement au récit d’Antoine, Olivier Adam nous fait entendre la voix de Léa au travers de lettres qu’elle a écrites avant et après sa disparition, et qui témoignent d’une relation amoureuse aussi intense que secrète. La Tête sous l’eau est un roman captivant qui traite de la famille et de l’adolescence avec sensibilité et qui plaira autant aux ados qu’aux adultes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@