Chronique En quête de Jake de China Miéville

Renaud Layet Librairie Série B (Toulouse)

Il est bien rare que le pourtant très éclectique China Miéville s’aventure du côté de la nouvelle. Ce qui est sans nul doute un tort puisqu’il s’y révèle tout aussi à l’aise que dans le roman. La plupart des œuvres de Miéville, qu'ils s'agissent de polars, de science-fiction, de fantasy et bien d’autres genres encore, ont toujours été teintées d’une dose plus ou moins forte d’horreur. Cette veine horrifique est plus prononcée que jamais dans les récits qui composent ce recueil, faits de menaces indicibles enfouies dans notre quotidien autant que de visions de réalités imaginaires perturbantes (dont un court retour à son monde de Bas-Lag qui ravira les fans), le plus souvent racontées par des narrateurs pour le moins inquiétants. Comme toujours chez Miéville, les influences sont nombreuses, de Lovecraft à Clive Barker en passant par Richard Matheson. Et comme toujours, le résultat final est inclassable et n’appartient qu’à lui.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@