Chronique Après l'incendie de Robert Goolrick

  • Robert Goolrick
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie de Prémonville
  • Coll. «Littérature étrangère»
  • 10/18
  • 01/02/2018
  • 384 p., 7.50 €
NULL

Anne Lesobre Librairie Entre les lignes (Creil)

Diana Cooke est l’héritière de l’une des plus belles maisons de Virginie et peut-être même des États-Unis. On est au début du XXe siècle et cette grandeur provient des innombrables hectares de terres mais aussi du travail des esclaves qui ont fourni la main-d’œuvre nécessaire aux cultures. Malheureusement, sa famille est au bord de la ruine et l’unique façon de préserver ce lieu, où elle a grandi libre et sauvage, serait d’épouser un homme fortuné. Il se présente sous les traits du capitaine Copperton qui, même s’il est immensément riche, se cherche une légitimité aux yeux de la société aristocratique de l’État. Mais le mariage ne dure pas et, de violences en humiliations, s’achève avec la mort brutale du capitaine. Désormais déshéritée, pleine de haine, Diana vit recluse, dispersant ses bijoux pour survivre. Même l’amour, quand il survient est interdit. Tragique et palpitant, ce récit aux personnages secondaires attachants, montre la fascination que peut exercer un lieu sur ses hôtes et fait penser au Manderley de Daphné Du Maurier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@