Bande dessinée

Fabien Vehlmann

Polaris

Chronique de Anne-Sophie Rouveloux

()

Et si sensualité et crime faisaient bon ménage ? C’est bien le cas dans Polaris, mais ce n’est pas ainsi que le conçoit Jeanne. Cette brillante policière sait garder secret son goût pour l’érotisme et les rencontres. L’équilibre est brisé lorsque le corps dénudé d’une jeune femme est retrouvé dans un appartement. Jeanne mène l’enquête et remonte jusqu’à Circé, un cercle libertin réservé aux initiés. Sous couverture, elle décide de se joindre à eux mais devra prendre garde à ne pas bousculer l’ordre établi et à dire « stop » quand il le faut. Sensuel et mystérieux, ce récit dessiné captive le lecteur. En plus de l’intrigue policière, on aime découvrir le passé commun des personnages et leurs liens souvent troubles. Évitant l’écueil du voyeurisme, les dessins, les pratiques évoquées questionnent notre propre conception du désir. Jeux d’ombres et de lumières, soudaine irruption des couleurs en fin de récit, Polaris est un véritable voyage sensuel et artistique.

illustration

Les autres chroniques du libraire