Chronique Persona de Maxime Girardeau

Anne-Sophie Poinsu Librairie Le Failler (Rennes)

Maxime Girardeau signe avec Persona son premier roman : un thriller noir et haletant laissant peu de répit à son lecteur ! Pour Franck Somerset, commissaire à la Crim’, personnage crédible, bien campé et attachant, l’affaire qui voit le jour est sans précédent. Ce ne sont pas des homicides auxquels il a affaire et pourtant, il est mobilisé car les victimes subissent un tel sort qu’elles auraient certainement préféré mourir. Aidé d’une équipe bien rodée et d’une recrue temporaire spécialisée dans les GAFAM, ces grandes entreprises du numérique telles que Google, Facebook, Microsoft, Franck va tenter de coincer un individu particulièrement méthodique, ne laissant rien au hasard et tout à fait déterminé à aller jusqu’au bout d’une quête vengeresse. À la fois âpre, torturé, ce roman s’adresse à un lectorat pas trop sensible mais offre encore une belle réflexion sur la place du numérique, sur une certaine vision du monde et d’un système aux nombreuses failles. Persona n’est pas exempt de psychologie concernant les personnages et la symbolique des drôles de masques que revêtent les victimes bien malgré elles. Voici un premier roman qui en appelle certainement beaucoup d’autres !

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@