Chronique Les Fragiles de Maud Robaglia

Anne-Sophie Poinsu Librairie Le Failler (Rennes)

Les Fragiles est le premier roman de Maud Robaglia. Elle signe un livre des plus noirs, une dystopie qui nous plonge dans un monde hostile, peut-être pas si éloigné du nôtre – la lecture n'en est que plus perturbante et singulière. La société affronte une vague de suicides sans précédents, allant de pair avec une augmentation des dépressions et une consommation accrue de médicaments. Pour conjurer ce mal, le gouvernement a la riche idée de vouloir soustraire ces êtres faibles du décor et de les isoler dans le camp des « Fragiles ». Il s’agit donc d’être heureux, de faire un effort pour cacher tout mal-être. Gare à vous si vous affichez vos faiblesses : votre entourage pourrait bien vous dénoncer ! Nous suivons Jérémiade qui s’efforce de faire bonne figure mais qui n’est pas très douée pour jouer la comédie ! Un roman choc, une lecture en forme de pied de nez à cette mode de la recherche de bonheur à tout prix. Après tout, la fragilité n’est-elle pas inhérente à l’être humain ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@