Chronique Un baiser qui palpite là, comme une petite bête de Gilles Paris

Lydie Baillie Librairie Aux lettres de mon moulin (Nîmes)

À 17 ans, Iris vit une situation familiale d’une violence insupportable. Son frère a fui la maison pour s’engager dans l’armée et sa mère la rend responsable de tout. Iris n’a personne à qui se confier. Elle pense pouvoir tout oublier en se laissant séduire par les garçons de son lycée. Elle n’a pas mesuré le piège qui va se refermer sur elle. Une vidéo circule, des images immondes, des mots terribles. Iris, à bout dans cet enfer, impuissante face à la méchanceté sur les réseaux, se pend. Le premier chapitre explique son suicide qui bouleverse tout le lycée. Puis, tour à tour, ses copains nous dévoilent leurs vies. Des jeunes paumés qui ont la rage de vivre, souvent livrés à eux-mêmes, confrontés à la violence, l’alcool, la drogue et le sexe sans limites. Gilles Paris nous alerte sur le mal-être de ces lycéens qui culpabilisent trop tard, après le suicide de leur amie, tuée par leur indifférence. Mais l’amitié sera plus forte que tout, à l’heure de la vengeance.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@