Chronique Mort aux femmes nues de Gypsy Rose Lee

  • Gypsy Rose Lee
  • Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Le Houbie et Léo Malet
  • Coll. «Masque poche»
  • Le Masque
  • 12/05/2021
  • 271 p., 9.10 €

Letizia Frisina Librairie Lucioles (Vienne)

Les strip-teaseuses du Old Opera, cabaret burlesque, voient d’un très mauvais œil l’arrivée de Princesse Nirvena. Qui est cette femme aux origines vaguement russes, semant la discorde au sein d’une troupe harmonieuse, snobant les autres danseuses et bravant l’interdit majeur de la profession en se dévoilant entièrement nue dans un numéro ? Les strip-teaseuses le savent bien : la nudité complète dans ses moindres parcelles attire les emmerdes. Dans cet univers de faux-semblants, un double meurtre est commis et la narratrice-autrice nous plonge dans une enquête sulfureuse dans les bas-fonds new-yorkais où règnent les paillettes et les secrets. Gypsy Lee Rose connaît bien cet univers puisqu’elle fut strip-teaseuse et danseuse de cabaret avant de s’essayer brillamment au roman noir. Résultat : un polar captivant et burlesque, porté par une gouaille qui nous ramène à l’époque de la prohibition et ravira tous les amateurs du genre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@