Essais

Laurence Devillairs

La Splendeur du monde

Chronique de Marguerite Martin

Librairie Terre des livres (Lyon)

Cette trentaine de courts textes autour de la beauté n’a pas pour vocation d’instruire mais de révéler. L’autrice use de son talent de conteuse pour inviter à philosopher à ses côtés : un délice. Arpenter les lieux désertés ou touristiques qui peuplent ses souvenirs, ses lectures ou les œuvres d’art qui l’ont marquée, mène à deviner ce monde où il ferait bon vivre, où la beauté, à notre portée, serait notre principale source d’émotions. C’est aussi un chemin fait de silence, de changement de rapport au temps, d’oubli des injonctions à « profiter ». C’est l’utopie (réaliste !) d’une République du beau, un éloge des vertus du voyage raté ou immobile de Nicolas Bouvier et un rappel du beau que recèle le geste courageux et éthique qui mène à acquiescer. La splendeur du monde, qui n’advient et secoue qu’en état d’éveil et de curiosité, de respect, de disposition plus que d’action, reste le meilleur antidote au cynisme ambiant.

illustration