Chronique Gaeska de Eiríkur Örn Norddahl

Élodie Ressayre Librairie Les Lisières (Villeneuve-d’Ascq et Croix)

Dernier roman d’Eiríkur Örn Norddahl traduit en français mais premier d’une trilogie de « romans politiques », avant Illska et Heimska, Gaeska est la vision peu glorieuse d’une Islande simultanément intrigante, aberrante, réelle, surréaliste. Une Islande en proie au chaos : des femmes sautent du haut des fenêtres, une tempête de sable s’abat sur la ville de Reykjavik tandis que le mont Esja y répand ses fumées grises, des querelles sanglantes agitent le parlement, un député conservateur se réveille avec une vision du monde radicalement différente… Au centre de ce roman, « les plus invétérés bavards que les Islandais ruisselants de sueur et à bout de souffle sont parvenus à grand-peine à extirper des urnes », des hommes politiques bouffis de fierté devant leur pays soi-disant démocratiquement imbattable. Tout est dit dans cette langue sophistiquée, poétique, crue parfois. Un roman déroutant, aux propos féroces mais jamais didactiques.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@