Chronique Sangliers de Pascal Ruter

Chloé Morabito Librairie Sauramps Odyssée (Montpellier)

Sangliers est une découverte étonnante. Entre récit d’aventure palpitant, fable animalière et satire anthropologique, ce roman « ovni » est un superbe hommage à La Ferme des animaux de George Orwell.

Ce roman est tout sauf ordinaire. Il donne vie et parole aux sangliers qui constituent les personnages principaux de cette surprenante histoire. Le lecteur va suivre le périple de la jeune Lilly qui est obligée de fuir sa famille et sa terre natale après avoir découvert qu’elle est une «°sanglochonne°», une espèce croisée entre un sanglier et un cochon domestique. En effet, le chef des sangliers, le terrible La Gonfle, est un despote cruel qui éprouve une haine inconsidérée pour les sanglochons qu’il juge inférieurs et impurs. Lilly, aux côtés de sa mère et de son meilleur ami, fuit en quête d’un monde meilleur afin de sauver sa peau et de trouver une solution pour sauver son peuple. C’est ainsi que débute un périple palpitant, semé de dangers et de rencontres décisives. Sangliers se démarque par sa sensibilité et la diversité des messages qu’il cherche à nous transmettre. Le roman nous apparaît en premier lieu comme un texte engagé pour la cause animale. Les chasseurs, présents dans le récit, nous sont décrits comme des êtres cruels, insensibles et avides de sang. Ils sont plus animaux que les animaux eux-mêmes. Le roman, en second lieu, prend peu à peu l’aspect d’une satire sociale et anthropologique qui dénonce la violence et l’autorité des régimes totalitaires. La Gonfle nous apparaît comme l’animalisation même d’Hitler et sa terrible milice, les sangliers en noir nous rappelle inévitablement les soldats SS. De plus, à un moment donné de l’histoire, nos héros se réfugient dans une société superficielle où la valeur d’un individu se mesure à sa richesse et son degré de popularité. Cela rappelle certaines caractéristiques de nos sociétés modernes qui pratiquent, à outrance, le culte de l’apparence. Sangliers, en somme, est un roman riche et puissant qu’il faut lire absolument.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@