Chronique Le Dégât des eaux de Pauline Delabroy-Allard

Anahita Ettehadi Librairie Chantelivre (Paris)

Nino se réveille en pleine nuit. Un bruit l’attire jusque dans la cuisine. D’où vient donc toute cette eau ? Le petit garçon s’approche du hublot de la machine à laver et est soudain aspiré à l’intérieur. Débute alors un voyage atypique dans les fonds marins et plus loin encore. Pauline Delabroy-Allard imagine une aventure en apesanteur, à la frontière du rêve et de la réalité, pleine de délicatesse et de fantaisie. Le lecteur est comme Nino, perdu entre deux eaux, mais bien entouré. L’autrice mêle savamment instantané du quotidien et imaginaire. Les illustrations de Camille Jourdy traduisent à la perfection la sensation de flottement de l’enfant. Ses décors foisonnants de couleurs, truffés de petits personnages et d’animaux, retranscrivent l’enfance, la découverte et le changement avec brio. Un très bel ouvrage allégorique pour évoquer les émotions accompagnant la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@