La vie du libraire Camille Duchesne

Illustration de Camille Duchesne

PAGE - Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?
Camille Duchesne - J’ai étudié les langues romanes, mais ne souhaitant pas devenir professeure de français, j’ai opté pour un master en Métiers du livre. Je suis une grande lectrice depuis toujours et les professions qu’offre le secteur du livre m’ont toujours attirée. Après un voyage d’un an en Amérique latine à la fin de mes études, je me suis rendue dans la librairie où je vais depuis que je suis née (ma maman étant une bonne cliente aussi) et où j’avais réalisé un stage, afin de déposer mon CV. Un mois plus tard, j’étais officiellement libraire !

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.
C.B. - La librairie où je travaille existe depuis 32 ans. Pierre et Béatrice Cerfontaine ont commencé par une petite librairie jeunesse qui n’a cessé de s’agrandir et maintenant vous pouvez trouver dans les rayons de L’Oiseau-lire de la littérature jeunesse, mais aussi générale, des essais, des livres de cuisine, des bandes dessinées, des manuels scolaires ainsi que des jeux de société, des bricolages, des jouets pour la petite enfance... Nous sommes onze dans l’équipe (uniquement des filles sauf Pierre, perdu parmi nous toutes) et nous avons chacune une spécialité tout en étant capable de servir les clients peu importe le rayon. Grâce à notre motivation, nous ne cessons d’avoir de nouvelles idées d’événements à organiser, car, pour nous, cela fait partie de la vie de la librairie également. C’est pourquoi nous organisons régulièrement des rencontres littéraires, des expositions, des activités jeux, des réunions du club ados, des visites dans les écoles...

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client…
C.B. - Une cliente m’a un jour prise dans ses bras tellement elle était heureuse que j’aie retrouvé le titre du livre que sa fille était en train de lire afin de pouvoir lui offrir la suite. Cela arrive très souvent que les clients oublient le titre du livre et/ou le nom de l’auteur. Avec les collègues, nous adorons nous lancer des missions afin d’aider le client même si on ne connaît que la couleur du livre, un mot du titre (pas toujours exact) ou encore l’endroit où il se trouvait deux-trois semaines auparavant. Nous réussissons presque toujours à trouver !

PAGE - Quel livre de votre bibliothèque allez-vous rouvrir en premier ?
C.B. - Étant une « jeune » libraire (trois ans d’expérience), je préfère continuer à faire des découvertes plutôt que de lire un livre que je connais déjà. Par contre, plutôt que de me concentrer sur les nouveautés, je vais en profiter pour lire des « classiques » de la littérature jeunesse que mes collègues me conseillent, comme Tobie Lolness de Timothée de Fombelle (Gallimard Jeunesse) par exemple.

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?
C.B. - Je trouve que c’est un bon moment pour sortir des sentiers battus et peut-être s’essayer à un genre littéraire vers lequel on ne va pas habituellement. Ou encore de lire plusieurs livres en même temps : un essai le matin, un roman policier l’après-midi et un roman cocoon en soirée !

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@